Lettre N°007 : VIVRE APRES LA MORT

Dans la même rubrique

vivre après la mort

 Le succès se trouve au bout de l’effortJe ne sais pas qui tu es, mais il est fort à parier que tu saches que le succès doit se mériter.  Oui, il doit se mériter à force de travail, à force d’abnégation, à force de courage à force de persévérance.  Tout cela devient plus facile, quand tu as un objectif précis dans la vie, disons que quand tu as une cause à défendre.

 A vrai dire, si tu trouves une cause juste en ce bas monde que tu dois défendre, tu dois aller jusqu’au bout, coûte que coûte, vaille que vaille.  Tu ne dois plus craindre quoi que ce soit. J’ai toujours pensé que notre plus grande peur, c’est la mort. Celle qu’un jour on soit face à ce terrible et impitoyable faucheur. Oui, c’est la plus grande peur de la quasi-totalité des populations de ce monde. Mais vous savez quoi ? Vous avez tous tort ! Parce que la peur de mourir n’a jamais empêché quelqu’un de mourir.  Vous allez tous y passer sans exception. Ceux qui en ont peur, comme ceux qui ont le courage de l’affronter, avec la différence que nous allons oublier très rapidement ceux qui en ont eu peur et nous rappeler presque pour l’éternité de ceux qui ont eu le courage de l’affronter. La vie de Nelson Mandela vous dit quelque chose, la vie de Thomas Sankara vous dit quelque chose, la vie de Martin Luther King vous dit quelque chose et celle de Ghandi. Que dire de Jésus Christ ou encore de Mohamed.  Ils vivent encore et font vivre les hommes et les femmes d’aujourd’hui.   

Mon plus grand souhait, est que celui qui décidera de suivre mes pas (écriture) dans 50 ans, 100 ans et plus, qu’il puisse, quand il citera ces illustres personnes te citer aussi. 

Le fait est que, ceux qui sont paralysés par l’avènement de la mort finissent par mourir avant la mort, tandis que ceux qui affrontent la mort pour une cause noble finissent par vivre après la mort

Oui, ceux qui craignent la mort finissent par ne jamais être une meilleure version d’eux-mêmes, tandis que ceux qui affrontent la mort finissent par impacter leur communauté, leur continent, le monde.  Personne ne veut mourir, mais si on doit mourir pour une cause noble, on doit avoir le courage de foncer. Oui, si notre mort doit servir à l'humanité, on doit avoir le courage de l’affronter ; parce qu’en définitif, si mourir doit permettre de prolonger votre vie après la mort, il n’y a pas de mal en cela.

En tous les cas vivez intelligent, cherchez à vivre aussi longtemps que vous pouvez servir une cause noble.  A tout prix, vous devez éviter de mourir avant la mort. Vivez après la mort.

Cherchez une cause noble à défendre cette année et défendez-la bec et ongle et à la fin de l’année, vous pourrez m’appeler pour qu’on célèbre votre succès.

 

Au plus profond du Cœur et avec gratitude,

Vôtre, Coach, Dibi Alfred MILLOGO

Si à partir de maintenant vous pouvez commencer à être la meilleure version de vous-même,

Je serai le plus heureux et, ho!, combien reconnaissant de mon Dieu !