Lettre N°18 : L’art De La Maitrise

Dans la même rubrique

Lettre N°18 : L’art De La Maitrise

 

Martin Luther King disait : « Quoique vous fassiez dans la vie faites-le bien. »

Un homme devrait accomplir sa tâche si bien que ni les vivants ni les morts, ni ceux qui ne sont pas encore nés, ne puissent le faire mieux que lui.

Si la destinée a voulu que vous soyez balayeurs de rues, alors … balayez les rues si bien que même longtemps après vous, les hôtes du ciel et de la terre devront s’arrêter pour dire : « ici a vécu un grand balayeur des rues, qui faisait bien son boulot. »

Quoique vous fassiez ayez en la maitrise. Si vous voulez avoir une réussite extraordinaire vous avez intérêt à maitriser ce que vous faites de A à Z avec les implications que cela a bien sûr. Sinon vous courez le risque de ne pas allez très loin. Vous êtes cultivateurs vous devez à la fois maitriser les techniques de labour, les périodes, les techniques de semis et de plantation des différentes spéculations, les méthodes de fertilisation des sols, la malherbologie, les traitements phytosanitaires, les cycles des différentes spéculations, les techniques de récolte, les techniques de conservation, le marché de vos produits, les techniques de vente (commercialisation), les techniques de négociation et que sais-je encore. En fait, pas vous directement, mais vous en tant qu’entité morale. Voyez-la-vous non maitrise d’un seul élément cité ici, par vous ou par vos collaborateurs ou même par vos partenaires, peut détruire tous vos efforts antérieurs ou futurs dans les autres segments de votre activité.

Dans le domaine de l’entrepreneuriat par exemple il en sera de même, depuis l’esprit entrepreneurial à la cessation d’une entreprise en passant par la création, le recrutement, la rédaction et la gestion du contrat, la gestion du personnel, la gestion, le marketing, la vente, le management, et la liste est si longue. Du début de la création de l’entreprise jusqu’à croissance de l’entreprise vous devez maitriser tout un circuit formidable.  Une fois de plus, J’espère que vous n’avez pas compris que je souhaite qu’un seul individu soit le seul spécialiste de tout cela ? Non ! Si vous voulez maitriser toute la chaîne en tant qu’individu, il vous sera difficile d’être efficace. Dans tous les cas, ce qu’il vous faut, c’est d’être suffisamment cultivé avec une large ouverture d’esprit et être suffisamment bien entouré des personnes et de partenaires qui ont la maîtrise de chacun des segments de votre activité et savoir faire appel à chacun selon vos besoins en temps opportun.

Vous vous rappelez de Ford, lorsqu’un groupe de scientifique voulait le tester pour savoir s’il connaissait telle formule de la construction automobile. Il a juste fait appel à des gens de son équipe qui connaissaient la formule pour répondre à chaque question. Il dira ensuite à ses détracteurs, que Henri Ford n’a pas besoin de garder de telles formules dans sa tête, mais qu’il avait juste besoin d’avoir dans son équipe des gens qui les maîtrisent.

Pour finir, vous comprenez que ce n’est pas nécessairement à vous en tant qu’individu de tout connaître, mais, vous ne pouvez pas vous permettre de ne pas avoir cette sorte de cerveau collectif, auquel vous êtes permanemment connecté et que vous savez utiliser à bon escient.

A présent quel est votre domaine d’intervention ? Dans quels secteurs intervenez-vous ou dans quels secteurs voulez-vous intervenir pour la vie ?

Quel est le degré de maitrise que vous avez de votre secteur/domaine d’intervention ?

De quoi avez-vous besoin ? De quoi aurez-vous besoin ? Quand ?

De qui avez-vous besoin ? De qui aurez-vous besoin ? Quand ?

Que devez-vous faire ? Quelle est votre stratégie de mobilisation de ceux dont vous avez besoin ?

Vous avez intérêt à être bien entouré. Choisissez ou commencez à choisir dès maintenant votre équipe

Vous n’avez pas d’excuses si vous ne maitrisez pas votre secteur.

En tant qu’entité morale, vous avez intérêt à composer votre équipe des types de personnes dont Martin Luther King parle plus haut : des personnes qui devraient accomplir leur tâche si bien que ni les vivants ni les morts, ni ceux qui ne sont pas encore nés, ne puissent le faire mieux qu’eux.

ET CELA COMMENCE PAR TOI.

 

 

Au plus profond du Cœur et avec gratitude,

Vôtre, Coach, Dibi Alfred MILLOGO

Si à partir de maintenant vous pouvez commencer à être la meilleure version de vous-même,

je serai le plus heureux et, ho, combien reconnaissant de mon  Dieu !